Table des matières

Comment ouvrir un fast-food ? Les 8 étapes à suivre.

Les fast-food ont acquis leurs lettres de noblesse depuis bientôt dix ans. En plus d’être populaire, cette cuisine rapide permet par définition de servir un grand nombre de personnes à chaque service pour atteindre rapidement le seuil de rentabilité sans avoir à posséder un grand établissement. Autant de raisons de vouloir ouvrir son propre restaurant.

Quel statut juridique choisir pour ouvrir votre fast-food ? Comment trouver le bon local ? Quelles formations sont obligatoires pour gérer son établissement de restauration rapide ? 

Retrouvez dans cet article les différentes étapes pour ouvrir votre fast food dans les meilleures conditions. 

Progress bar

Step 1 of 1

Augmentez la fréquentation de votre restaurant avec Google My Business

1. Trouver le bon concept de restauration rapide

Longtemps cantonné au traditionnel duo “burger + frites”, la restauration rapide s’est largement diversifiée. Aujourd’hui, on parle de restauration rapide pour tout concept proposant la vente à emporter, dans des emballages jetables, quel que soit le type de nourriture servie. 

Avant de vous lancer il vous faudra répondre à trois questions :

  • Souhaitez-vous ouvrir votre propre enseigne ou devenir franchisé ?

  • Allez-vous proposer une offre végétarienne ou diversifiée ? 

  • Imaginez-vous opérer depuis un local commercial ou un food truck ? 

Toutes ces questions méritent un temps de réflexion, notamment si vous souhaitez sortir du lot parmi les nombreux fast-food déjà existants.

2. Définir le business plan de votre fast-food

Le business plan est un dossier complet qui concrétise par écrit la stratégie commerciale et financière que vous aurez choisie pour votre fast food. En plus d’exposer votre projet de restauration et de convaincre différents investisseurs de la viabilité de votre projet, le business plan va vous permettre de : 

  •  Structurer votre projet : est-ce que vos idées sont claires ? 

  • Définir les points forts et faibles du projet : comment pouvez-vous l’améliorer?

  • Préciser votre stratégie et mesurer les risques.

C’est notamment lors de la réalisation du business plan que vous effectuez votre étude de marché.

Etude du marché

Avant d'ouvrir un fast-food, il faut commencer par comprendre les attentes du marché. Dans la ville, le quartier où vous prévoyez d’ouvrir un restaurant, les consommateurs ont sans doute déjà des habitudes avec des fast food implantés depuis longtemps. Il faudra trouver votre place.

L’idée est d’identifier les tendances de l’année, les nouvelles habitudes de consommation, les concurrents, afin d’être certain de répondre à la demande.

3. Les obligations à respecter pour ouvrir un fast food 

Avoir suivi une formation d’hygiène

Pour ouvrir un fast-food, vous devez obligatoirement compter quelqu’un dans votre effectif qui a obtenu la formation HACCP. Les seules personnes dispensées de cette formation sont celles ayant déjà un diplôme HACCP ou 3 ans d’expérience dans la restauration.

Cette formation est obligatoire pour ouvrir tout type de restaurant depuis le 1er octobre 2012. Elle répond à des besoins évidents de sécurité pour vos futurs clients et la confiance qu’ils apportent à votre restaurant.

Respecter les normes incendies et d’accessibilité

Pour respecter ces normes, vous devrez effectuer une formation d’une journée vous apprenant les gestes et les applications de sécurité en cas d’incident.

Afficher les prix et les horaires

Vous êtes dans l’obligation d’afficher vos tarifs à l'extérieur comme à l'intérieur de l’établissement. C’est une réglementation de l'État, qui concerne les droits et obligations d’un restaurateur.

Effectuer un stage d’observation

Ce stage n’est pas obligatoire, mais nous vous conseillons d’aller voir la réalité du terrain pour mieux comprendre la gestion, l'organisation, et les missions quotidiennes dans un fast-food. Rien de mieux qu’un accès aux coulisses de la restauration rapide pour savoir si ce monde est fait pour vous !

4. Définir le budget dont vous avez besoin

Selon Coover qui est une plateforme d’assurance professionnelle, il faut compter un investissement initial d’environ 35 000€ pour ouvrir un fast-food. Avant l’ouverture vous devrez faire la liste des postes de dépenses à couvrir. Les principaux sont :

  • Frais d’immatriculation, actes notariés, honoraires..

  • Droits de bail, loyers

  • Factures d'électricité, d’eau

  • Investissements matériels

  • Stocks de marchandises

  • Salaires 

  • Assurances

  • Frais de communication et marketing

  • Sans oublier les imprévus !

Nous vous conseillons donc de prévoir un budget assez large pour ne pas être pris de court.

5. Financier l’ouverture d’un fast-food. Comment réunir les fonds ? 

Une fois le budget défini, il faut passer à la recherche des fonds dont vous avez besoin pour concrétiser votre projet. Différentes solutions s’offrent à vous :

  • Apport personnel

Pour la banque, l’apport personnel doit représenter au moins 30 % de l’investissement total.

C’est la part dont vous disposez déjà qui sera complétée par d’autres solutions de financement.

  • Emprunt bancaire

C’est la forme de financement la plus commune pour la création d’un restaurant, même si elle n’est pas toujours la plus évidente à mettre en place. Auprès des banques, votre business plan aura son importance pour crédibiliser votre projet et les convaincre de vous faire un prêt. 

  • Crowdfunding

Le financement participatif est un excellent moyen de financement si vous avez le temps et l'énergie de promouvoir votre projet auprès de votre communauté. Sur les réseaux sociaux, lors d'événements dédiés à la restauration, présentez votre collecte comme un moyen de vous soutenir dans une aventure qui servira tout le monde (les gourmands, comme les demandeurs d’emploi), et contribuera à la vie de votre quartier. 

En échange, soyez inventifs en proposant différentes formes de compensations (repas offerts, invitations à l’ouverture de votre fast food, etc).

  • Aides de l’état

Selon votre situation et projet d’entreprise, l'État peut vous apporter différentes aides financières, comme le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise (NACRE), ou encore le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF).

Il existe 2 formes de statuts juridiques pour l’ouverture de son fast food :

  • La Société à Responsabilité Limitée (SARL), pour créer votre projet de fast-food rapidement en étant de 2 à 100 associés.

  • La Société par Actions Simplifiées (SAS), pour disposer de la personnalité morale, du principe de la responsabilité limitée, du déplafonnement du chiffre d’affaires et de l’absence du capital minimum. Néanmoins, le nombre d’associés n’est pas limité.

7. Trouver et aménager un local commercial

L'emplacement est un élément primordial, il est nécessaire de faire une étude du marché local pour estimer le niveau de clientèle, ses attentes, et le poids de la concurrence.

Plusieurs facteurs rentrent en compte dans votre recherche de local commercial :

Visibilité 

  • La zone est-elle suffisamment passante ? 

  • La pizzeria est-elle facile d’accès ?

  • La zone de chalandise est-elle assez importante ?

Superficie

  • Quelle quantité de couverts souhaitez vous pouvoir servir ?

En fonction de cet objectif, vous pourrez choisir un local plus ou moins grand pour votre pizzeria.

Une fois votre emplacement et votre local trouvé, c’est l’aménagement qui devient un élément primordial avant votre ouverture. L’ambiance, les couleurs et les dispositions vont permettre aux clients de se sentir à l’aise dans votre fast food. L’espace doit être assez beau pour donner envie d’y manger, mais aussi suffisamment organisé pour assurer votre productivité.

Il faudra donc trouver un équilibre parfait entre l’esthétique et la praticité. Cette étape n’est pas à la portée de tous : si toute la recherche de matériel et les plans d’aménagement ne sont pas votre tasse de thé, il sera préférable de faire appel à un spécialiste. Vous pourrez demander différents devis et inclure cette partie dans votre budget d’ouverture. 

Pour optimiser l’activité de votre fast-food, prévoyez une liste de matériel précise, dont :

  • Un logiciel de caisse performant (pour encaisser mais aussi avoir un suivi de votre comptabilité, vos stocks, vos commandes en livraison, etc.)

  • Des bornes de commande (pour gagner du temps lors du rush, satisfaire toute la clientèle, et obtenir plus de pourboires !)

8. Mettre en place un plan marketing

Maintenant que vous avez le local et le financement, le moment est venu de mettre en place votre première stratégie de communication pour promouvoir l’ouverture de votre fast-food.  

Différentes solutions existent (peu coûteuses) :

Les réseaux sociaux

Créer un compte Facebook ou Instagram entièrement dédié à votre fast food, sera très efficace pour cibler vos futurs clients et les convaincre de venir tester l'expérience dès l’ouverture. Ces applications vous permettront également de proposer un bouton “commander”, qui enverra vos visiteurs sur votre site ou les plateformes de livraison de votre choix. 

Google, Facebook et Snapchat ADS

Le fait de lancer des publicités ciblées sur les réseaux sociaux (ou Google) est une autre façon de se faire connaître, qui dépendra du budget qu’il vous reste. 

Sur Google, la sponsorisation d’un lien vers votre site vous permettra d’être premier dans les résultats de recherche, en ciblant les bonnes personnes.

Les Flyers

Plus traditionnelle, la distribution de flyer reste un moyen efficace de faire connaître son fast food, avec par exemple des offres promotionnelles sur présentation du coupon distribué.

Voilà vous avez toutes les pièces du puzzle pour lancer votre propre fast-food, alors faites vous plaisir dans ce monde magnifique qu’est la restauration et nous attendons votre invitation une fois que vous aurez ouvert ! 

Progress bar

Step 1 of 1

Augmentez la fréquentation de votre restaurant avec Google My Business

Liza Giraud